Paris: DESTINATION EUROPE: PRATIQUES ET DISCOURS DE L’INTEGRATION

Table ronde
DESTINATION EUROPE: PRATIQUES ET DISCOURS DE L’INTEGRATION
Mardi 3 décembre 2019
Mairie du 2e arrondissement
Salle des mariages
8, rue de la banque
75002 Paris
PROGRAMME
09.00 – 09.30 Accueil
09.30-10.00 Ouverture de la table ronde
Modérateurs Marie Pascal (Habitat-Cité), Sergey Rumyansev (Center for Independent
Social Research de Berlin)
10.00 – 11.30 Session I
Les Tchétchènes en Europe: Les spécificités de l’intégration de la communauté du Nord Caucase
ˮLes attitudes sociales des jeunes Tchétchènes dans la Tchétchénie moderne”
Dr. Marit Cremer (CISR e.V.Berlin, MEMORIAL Deutschland)
Prof., Dr. Lida Kurbanova (Université de Grozny)
Le processus d’intégration de la deuxième génération de migrants tchétchènes est similaire à celui d’autres groupes de migrants. Certains Tchétchènes sont déjà largement assimilés et s’éloignent de la société d’origine. Une autre partie s’identifie à la société tchétchène traditionnelle. Un autre groupe est très ambivalent dans sa recherche identitaire et cherche à sortir d’une situation d’incertitude, en adhérant à une forme d’ Islam très régulée. Ce groupe est le plus vulnérable à la propaganda religieuse radicale.
Modérateur: Dr. Sergey Rumyansev
12.00 – 13.30 Session II
Une diaspora sans en être une ?
Analyse des modes de recomposition identitaire au sein de deux générations de Tchétchènes vivant dans l’UE
Dr. Anne le Huérou (Université de Paris Nanterre)
Dr. Aude Merlin (Université libre de Bruxelles)
Vingt ans après l’arrivée des premiers réfugiés tchétchènes dans les pays de l’Union Européenne, le moment est-il venu de parler d’une «diaspora» tchétchène ? Notre enquête sur les trajectoires des Tchétchènes dans les pays de l’UE porte sur deux aspects : Comment les Tchétchènes négocient-ils leur identité dans le pays d’accueil et comment reconstruisent-ils leur sentiment d’appartenance ? Y a-t-il une divergence générationnelle et, le cas échéant, comment s’exprime-t-elle?

Dr. Marit Cremer
Marit Cremer est sociologue, politologue et spécialiste de l’Europe de l’Est. Depuis 2015, elle dirige les projets de MEMORIAL Allemagne dans le domaine de la politique de la mémoire dans l’espace post-soviétique et en Allemagne. Depuis 2017, elle est membre du conseil d’administration du CISR à.Berlin. Elle est un expert de la Tchétchénie et des réfugiés tchétchènes en Allemagne. Dans sa thèse de doctorat „Profits et intégration ? Stratégies pour surmonter les difficultés du processus migratoire“ (2017), elle examine les stratégies et les pratiques pour l’intégration des réfugiés tchétchènes en Allemagne. Dans son étude actuelle, elle explore les valeurs des jeunes Tchétchènes en Allemagne.

Lida Kurbanova (Universität Grosny), Marit Cremer (MEMORIAL Deutschland), Irina Solntseva (Übersetzerin, Paris), Sergey Rumyansev (CISR e.V., Berlin)
administrator

Ähnliche Artikel

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.